Warning: strstr(): Empty needle in /web/massageosensaqu/www/inc/log.inc on line 235
Massages ô sens Aquitaine
  
   
Prestations
Calendrier
Visites

 34388 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Mon blog
Tous les billets


Le massage n'est pas un luxe  -  par Sylvie

Ce corps qui porte depuis la période intra-utérine tout notre vécu.  Bon et moins bon. Mérite t’il pas d’être écouté, soulagé, apaisé, dorloté ? Pourquoi attendre des signes de détresse de celui-ci pour agir … Notre corps et précieux. Comme notre vie est précieuse. Sans lui nous ne pouvons  expérimenter notre vie. Consulter un psy pour reconnaitre les émotions qui s’élève en nous, apprendre à mieux vivre avec  n’est pas chose facile mais la démarche est de plus en plus habituelle et  acceptée.

Par contre aider notre corps à se  libérer de ces mêmes émotions est souvent considéré comme superflu. Quand on décide d’agir c’est pour lui infliger souvent des traitements lourds. Mérite t’il pas un peu de douceur ? Méritons nous pas un peu plus de  bienveillance avec nous même ? Scientifiquement prouvé durant le massage des changements physiologiques s’opèrent involontairement dans notre corps au niveau du système nerveux, digestif, cardio-vasculaire, respiratoire, hormonal,  immunitaire…

Le massage permet une diminution du niveau de cortisol (hormone du stress). Parallèlement  le massage augmente le niveau de dopamine et sérotonine (hormone du bonheur). Le massage stimule tous les organes, viscères. Libère les tensions musculaires et les émotions bloquées. Le massage peut-être aussi un chemin d’évolution vers un lâcher prise, une présence, vers l’ouverture du cœur.

Fleur-croissance.jpg

Publié le 04/08/2015 @ 20:52  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Communiquer avec son bebe autrement  -  par sylvie

Communiquer avec son bébé autrement.

salon baby 145.jpg

 Pour en savoir plus sur les bienfaits du massage Parent-bébé, je vous invite à lire l'article ci-dessous écrit par Christel Proudhon

Masser son bébé, un dialogue sensoriel

Masser son bébé est un moment de plaisir partagé : après une courte relaxation, maman ou papa se prépare à toucher avec attention son petit, et avec sa permission. Moment de découverte réciproque, d'ajustement au rythme de cet être naissant. Il participe en indiquant ses préférences : pression, vitesse, partie massée. Il exprime son plaisir par de multiples signes, les yeux accrochés à ceux de son parent tant la stimulation est intense et parfois submergeante. Les mains ralentissent, voire marquent une pause - toucher immobile. Les mains enveloppent pour donner de la sécurité par un toucher « contenant », le temps que bébé intègre, se réorganise intérieurement. Il signale qu'il est prêt, les mains glissent de nouveau, sculptant son petit corps. La peau transmet l'information au cerveau qui construit une représentation de ce corps, première ébauche du moi, le distinguant du corps de maman.

La circulation sanguine accélère, amenant de la chaleur, le système digestif s'active, désencombrant le côlon, la respiration devient plus ample, le cerveau secrète l'ocytocine, l'hormone de la détente. Bébé se relaxe au point de s'endormir, après cette vague de stimulations dosées par un parent à l'écoute des signes. Le « dialogue sensoriel » dure de quelques minutes, avec un nouveau-né, à 30-45 minutes, avec un bébé de 5-6 mois massé régulièrement. Ensemble, ils construisent une complicité durable, une confiance basée sur le respect du ressenti du bébé, sur le plaisir partagé, source d'un attachement avec un fort sentiment de sécurité.

Le parent n'est-il pas lui aussi massé en retour par le corps de son bébé ? L'ocytocine, hormone de l'amour(1) , relaxe le masseur, permettant plus d'acceptation de ce bébé parfois si différent de celui imaginé.

Un parent valorisé par un bébé souriant, détendu à l'issue du massage, se sent plus compétent, a envie de renouveler l'expérience gratifiante, construisant de nouveaux réseaux neuronaux. Et quand bébé pleure ? Ce n'est plus l'heure ! Bébé détournera le regard, puis la tête, puis tout le corps pour dire : « Pouce ! J'ai besoin d'une pause ». Bébé ne peut pas être en permanence dans l'interaction avec un autre, même son parent. Autoriser ses retraits, c'est apprécier et approuver sa personne sans penser du mal de soi. Il est si tentant de s'attribuer un jugement : « Il n'aime que je le masse, je dois mal faire, je ne suis pas bon parent... ».

Être accompagné dans cette découverte par une personne formée, sensible à laisser toute la place au parent, va renforcer la confiance en soi. Les ateliers de massage bébé offrent un cadre rassurant pour oser, observer, s'adapter aux réactions de son bébé. Être guidé à trouver son geste progressivement, chez soi ou avec d'autres parents, permet de se sentir moins seul, de lutter contre la dépression après l'accouchement et offre la possibilité de se faire de nouveaux amis non virtuels.

Masser son bébé, est-ce un phénomène de mode ou bien y a-t-il une raison plus profonde ? Du point de vue de l'évolution de notre espèce, pendant des centaines de milliers d'années, les Homo (habilis, erectus, sapiens) se sont développés agrippés au corps de leur mère. La nature a équipé bébé, dès la naissance, de la capacité à « s'attacher », garantissant la survie de notre espèce.

Une étude coréenne montre que les bébés occidentaux passent 67 % de leur journée sans contact physique, contre 8 % dans les sociétés traditionnelles. C'est donc très récent dans l'évolution humaine que les bébés ne sont plus en contact quasi permanent avec le corps d'un adulte. Les bébés sont sous pression pour s'adapter physiologiquement, cellulairement. Le massage s'inscrit comme un répit. L'ocytocine générée est un antidote naturel au stress. Alors, si tous les bébés étaient massés dans leur première année de vie, y aurait-il moins de dépression chez le futur adulte, moins de troubles psychosomatiques, une meilleure base de l'estime de soi ? Développerait-on alors une société avec plus d'empathie?

(1) Ocytocine: hormone de l'amour, K. Uvnas Moberg, éd. Le Souffle d'Or, 2006.

Christel Proudhon, biologiste, chercheur, formatrice d'instructeurs avec l'Association Internationale en Massage pour Bébé. http://www.massage-bebe.asso.fr/

Reflets N°10 – trimestriel – décembre 2013 - http://www.revue-reflets.org/

Publié le 13/03/2015 @ 15:34  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut

La "Semaine Nationale de l'Association Française de Massage pour Bébé" AFMB se déroulera du 29 septembre 2014 au 5 octobre 2014. Durant cette semaine, partout en France seront menées des actions informant les parents, les professionnels de la petite enfance des bienfaits du Massage pour Bébé.

 

Œuvrant en France depuis plus de 15 ans auprès des familles et en partenariat avec les professionnels de la périnatalité, l'AFMB est convaincue des vertus du toucher nourrissant comme moyen de développer un lien d’attachement positif entre les parents et leur bébé.

Elle s’attache à promouvoir les bienfaits du massage pour bébé, scientifiquement reconnus, à former et soutenir les parents , selon une méthodologie rigoureuse.

 

Créer aux Etats Unis par Vimala McClure, en 1979, l’association internationale est aujourd’hui présente dans une soixantaine de pays, et agit selon la même éthique et les mêmes valeurs transculturelles.

 

En France il existe plus de 1300 Instructeurs, actifs, Cf. liste région sur : 

                                          http://www.massage-bebe.asso.fr/ou-apprendre-le-massage-pour-bebe,3

 

Localement, les instructrices des départements 64 et 40 se mobilisent et organisent deux temps forts :

- le mercredi 1er octobre 2014 à la médiathèque de Capbreton (10h à 12h et 14h à 18h30) : exposition livres, photos, stand d'informations, distribution flyers AFMB, diaporama...

- le samedi 4 octobre 2014 aux halles de Bayonne : information au public et distribution flyers AFMB.

flyer_massagedax.jpg



 

Publié le 20/09/2014 @ 09:07  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
La saison d'été  -  par Sylvie

massage dax ete1.jpg      maasagedaxete.jpg

L’été  saison souvent associée aux vacances, repos, dépaysement, détente, soleil, chaleur…

L’été en énergie chinoise est la saison du feu, de la lumière, de la chaleur, de la vivacité, de l’énergie. L’organe associé : le cœur, viscère l’intestin grêle.

 A l’image du soleil, le cœur est l’organe porteur de l’énergie vitale.

Sur le plan physiologique, il dirige les vaisseaux sanguins, les artères, les veines.

Sur le plan émotionnel, il est le siège de nos joies, nos chagrins.

Sur le plan plus subtil, le jardin secret de notre foi, notre idéal. Aimer, donner, partager, pardonner…

Comment être au mieux de notre forme dans cette saison, recharger ses batteries :

-Ne pas abuser du temps d’exposition au soleil.

-Les nuits pouvant être relativement courtes, ne pas hésiter à faire une sieste, si possible en début d’après midi.

- Boire au moins un litre d’eau par jour.

- Activités physiques favorisant une transpiration légère et une tonification cardio-vasculaire raisonnable (marche, promenades en vélo, natation ….Les moments d’efforts doivent  être entrecoupés de moments de décontraction, relaxation.

-Le  Feu étant aussi synonyme de joie, d’enthousiasme profitez de l’été pour vous s’occuper de soi. Reprendre contact avec soi même.

-Le massage est aussi très favorable dans cette saison, pour se relaxer, pour soulager les membres inférieurs. Equilibrer les humeurs. Préparer les saisons plus difficiles. Se retrouver.

 

…Une petite parenthèse :

Même nos amis les animaux reconnaissent les bienfaits d’un massage détente.

  

 

Publié le 20/07/2014 @ 15:58  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Une pause  -  par Sylvie

 massagedaxprintemps.jpg     

S’ACCORDER UNE PAUSE

Dans le tourbillon de notre vie hyperactive, nous pouvons faire un pas de côté et faire le choix de faire une pause.

Il existe un moyen naturel, facile et efficace pour rétablir l’équilibre et l’harmonie : le Massage-bien-être. Véritable art de vivre depuis des siècles, c’est une façon idéale de se détendre, se relaxer et retrouver une nouvelle énergie.

Le massage n’est plus un luxe ! C’est maintenant connu et reconnu, en agissant sur le corps, le Massage-bien-être contribue naturellement à l’équilibre global et à un mieux-être de l’esprit. Il est un allié puissant de notre santé.

Le Massage-bien-être permet ainsi d’envoyer de nouveaux signaux de détente à tout le corps. Les recherches actuelles en neurosciences ont démontré que les relaxations profondes et les techniques du Toucher permettent à notre organisme de sécréter de précieuses substances, indispensables à la récupération et à notre bonne santé (comme l’ocytocine et la sérotonine, hormones du bien-être et de la détente) et de faire baisser le cortisol, hormone du stress, de manière très significative.

 

La peau est le plus grand organe chez l’humain, et un énorme capteur sensoriel tourné vers l’extérieur. Premier sens  développé, et premier langage utilisé, le toucher est une nécessité vitale.  Du  peau à peau avec la maman, le toucher va permettre à l’enfant de développer la conscience de son corps et de nourrir le sentiment d’être accepté et reconnu.

Par négligence, ce besoin n’est parfois pas rempli : de nombreux enfants sont instruits et nourris, mais on ne leur donne pas d’affection, on ne leur témoigne pas d’attention… Notre éducation est basée sur le rejet du contact physique, et le toucher est de tous les sens le plus réprimé. En grandissant, en perdant la spontanéité des sensations, l’adulte ressent souvent un mal-être indéfinissable et le sentiment de ne pas être « habiter ». Un corps devenu outil et parfois bien malmené.

Une baisse de moral, l’achat d’un nouveau vêtement, une nouvelle coiffure,… vont apporter dans un premier temps un moment de plaisir, une sensation de mieux être mais se ressenti est éphémère.

Par le massage Bien être cette sensation de nouvelle peau est beaucoup plus profonde, durable dans le temps. C’est un peu comme une renaissance. Une reconnexion avec son essence.

MASSAGE MESSAGE.

 

 

 

 

 

Publié le 07/05/2014 @ 19:08  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Le Printemps  -  par Sylvie

Le Printemps

 

massage dax mars.jpg

Cette saison, marquant traditionnellement le renouveau dans la nature, se caractérise par un radoucissement progressif du temps, la fonte des neiges, le bourgeonnement et la floraison des plantes, le réveil des animaux hibernants et le retour de certains animaux migrateurs.

C’est le temps magique entre deux saisons, ou dame nature se réveille,  sort doucement de son endormissement hivernal.

Cette période de renouveau et de transition est une occasion propice pour faire le point sur notre santé, de faire un grand nettoyage sur tous les plans, afin de réactiver notre force vitale .

L’hiver, ses bons petits plats, ses journées plus courtes, le froid, mais aussi parfois une baisse de moral…notre organise tourne au ralenti. Bien souvent ce mode de vie favorise une accumulation de toxine.

Normalement, l’élimination des déchets et toxines de notre organisme se fait par des organes spécialisés appelés les "émonctoires" à savoir le foie, les reins, les poumons...

Lorsque ces organes sont surchargés, notre corps accumule les déchets entrainant fatigue, irritabilité…

Au bout de quelques années, cette accumulation de déchets toxiques peut conduire à des symptômes chroniques tels que cystite, arthrite, acidité gastrique, diabète, inflammation intestinale chronique...

-Une cure de detox  peut donner  la capacité à son corps de faire une pause et d’évacuer ces fameuses  toxines.

 

Les cures detox délivrent une multitude de conseils : certains peuvent être appliqués au quotidien et d’autres lors de périodes bien spécifiques.

 

Quelques conseils:

 

-Les plantes:

-Vous pouvez commencer votre journée par un jus de citron mélangé à de l’eau tiède.

-Vous préparez des  infusions ou décoctions de plantes choisies pour leur capacité à stimuler les fonctions d’élimination du corps : Romarin, Chardon-marie, Artichaut, aubier de tilleul, Fumeterre, Radis noir (stimulation du foie) et Pissenlit, jus de Bouleau (stimulation des reins).

-L’Aloe vera: Ce gel précieux pour notre santé et bien-être tant recherché, contient vitamines (A,B1, B2, B3, B6, B9, B12), des mineraux (Calcium, cuivre, chrome, fer, zin, lithium, magnésium, manganèse, phosphore.), acides animés..

- Privilégiés fruits, légumes de saison…

 

- S’oxygéner, s’aérer

Pour éliminer les toxines, retrouver une nouvelle énergie : on respire et on fait du sport.

Pendant la pause déjeuner, on sort du bureau, de son entreprise, de sa voiture, on marche ! On se vide l’esprit, on oublie la sonnerie du téléphone et on se concentre sur sa respiration pendant une dizaine de minutes.

Le soir, après une journée de travail et si votre emploi du temps le permet, on ne rentre pas chez soi et on file à la piscine, à la salle de sport ou faire un footing, une marche. La séance n’a pas besoin d’être longue, l’idée étant de pratiquer une activité sportive.

 

-Se faire masser

 Pour mieux éliminer ses toxines, notre organisme a aussi besoin de…MASSAGES ! Et là, forcément, on retrouve le sourire. En stimulant les fonctions drainantes de nos systèmes sanguin et lymphatique, les massages n'ont pas leur pareil pour peaufiner notre grand projet de purification printanière. Sans compter l'action des huiles essentielles comme le pépin de pamplemousse ou le cèdre qui, utilisées lors du massage, vont-elles aussi favoriser le drainage.

Le massage va aider le corps à s’adapter au changement de saison.

De plus rien de mieux qu’un bon massage comme antistress…

massage dax mars 2.jpg

Publié le 25/03/2014 @ 11:02  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Articulations et pluie  -  par Sylvie

Pourquoi la pluie fait mal à nos articulations

LA PLUIE qui tombe sans discontinuer depuis plusieurs mois n'agit pas que sur notre moral. Nos articulations souffrent aussi. Les personnes  atteintes d'arthrose et celles ayant eu des fractures le savent bien. Un taux important d'humidité dans l'air annonce souvent le réveil des douleurs.  

Les variations de pression atmosphérique en cause. « J'ai mal au genou, il va pleuvoir ou neiger... » Cette prévision météo par la douleur est scientifiquement prouvée. « Au sein des articulations et des tendons, il y a des barorécepteurs de la douleur qui sont sensibles aux variations de pression atmosphérique. Quand le temps devient mauvais, que la pression atmosphérique diminue, ces récepteurs entrent en jeu et vont déclencher le mécanisme de la douleur », explique le professeur Maxime Dougados, chef de service de rhumatologie à l'hôpital Cochin, à Paris. Ces capteurs de la douleur sont présents partout dans le corps et il n'est donc pas étonnant qu'en cas de pluie les gens se plaignent « d'avoir mal partout ». Hélas, enlever ces récepteurs est impossible car ils sont utiles pour un bon fonctionnement de l'articulation. Autre explication, quand il pleut, l'équilibre des forces qui agit sur nos articulations est modifié : la pression qui provient de l'articulation elle-même est plus forte que la pression atmosphérique extérieure, ce qui provoque une douleur. Les muscles rendus plus mous par la pluie. Les malades d'arthrose le sentent bien : s'ils n'entretiennent pas leurs muscles, leurs articulations moins protégées souffriront davantage. Or, précisément, l'humidité va ramollir les muscles. Moins toniques, les muscles ne jouent plus leur rôle de rempart de l'articulation et celles-ci deviennent plus douloureuses. La pluie : un réveil de la douleur. Pourquoi les personnes qui se sont cassé un jour le bras, la jambe sentent-elles par temps de pluie la douleur se réveiller à l'endroit de la fracture ? Selon certaines explications, l'humidité agit comme un « réveil ». Elle va rappeler à notre cerveau le souvenir de la douleur ressentie au moment de la fracture.

Le Parisien

Le massage peut il aider à soulager la douleur ?

La pression et la chaleur permettent d'augmenter les échanges entre les cellules, de détoxifier les tissus, et d'envoyer des messages réflexes au cerveau.

Dans le massage l’utilisation d’huiles  essentielles   comme l’eucalyptus citronnée, gaulthérie, pin sylvestre, la camomille romaine, le romarin…vont être très bénéfique.

Certaines huiles végétales comme de moutarde, de calophylle , d’arnica…Huiles chauffantes , anti inflammatoires.

Publié le 11/03/2014 @ 20:09  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
L'humidité  -  par Sylvie

Quand la Médecine traditionnelle chinoise (MTC) évoque l'Humidité, elle réfère principalement à l'humidité atmosphérique, c'est-à-dire à la vapeur d'eau contenue dans l'air. Quoique l'humidité soit généralement invisible, nous pouvons très bien ressentir sa présence. À 10 % d'humidité relative, l'air nous semble sec, à 50 % il est confortable, à 80 % on ressent une certaine lourdeur, et au voisinage de 100 %, l'humidité commence à se condenser : brouillard, brume et même pluie apparaissent.

La MTC considère l'Humidité comme étant lourde et collante. Elle a plutôt tendance à descendre ou à se tenir près du sol, et on a l'impression qu'il est difficile de s'en débarrasser. On l'associe volontiers à quelque chose d'impropre ou de trouble... les champignons, les moisissures et les algues se développent dans des milieux humides. C'est à partir de ces caractéristiques particulières de l'Humidité que la MTC qualifie différents états de l'organisme. Ainsi, quand on dit que des fonctions ou des Organes sont atteints d'Humidité, ça ne signifie pas qu'ils se sont soudain gorgés d'eau ou que leur environnement vient de s'humidifier. On veut plutôt illustrer, par analogie, que leurs manifestations cliniques sont analogues aux caractéristiques que l'Humidité démontre dans la nature. En voici quelques exemples :

  • Si l'Humidité atteint l'Estomac, nous aurons une digestion lourde avec la désagréable sensation d'avoir l'Estomac plein et de ne plus avoir d'appétit.
  • Si l'Humidité stagne dans le Poumon, la respiration est plus laborieuse, le souffle passe moins bien et nous sentons une sensation d'excès à la poitrine (comme dans un sauna très humide).
  • L'Humidité peut aussi bloquer la circulation normale des Liquides organiques. Dans ce cas, il n'est pas rare de voir les gens souffrir d'enflure ou d'œdème.
  • L'Humidité est collante : les maladies qu'elle provoque sont difficiles à guérir, leur évolution est longue, elles durent longtemps ou alors elles surviennent par crises répétitives. L'arthrose, qui se développe petit à petit sur plusieurs années, en est un bon exemple. D'ailleurs, les gens souffrant d'arthrose ressentent des douleurs plus intenses les journées humides et pluvieuses.
  • L'Humidité est lourde : on y associe des sensations de lourdeur dans la tête ou dans les membres. On se sent fatigué, on n'a pas de force.
  • L'Humidité est de nature « impropre » : elle contribue à la production de la cire au bord des yeux, des suintements en cas de maladies de peau, des pertes vaginales anormales et des urines troubles.
  • L'Humidité est stagnante, elle a tendance à arrêter le mouvement : quand le mouvement normal d'un Viscère ne se fait pas, l'Humidité est souvent en cause.

La MTC considère qu'il y a deux types d'Humidité : externe et interne.

L'Humidité externe

Si nous sommes exposés longtemps à des taux d'humidité élevés, par exemple en vivant dans une maison humide, en travaillant dans un climat humide, ou en demeurant longtemps debout sous la pluie ou assis sur un sol humide, cela favorisera l'invasion de l'Humidité externe dans notre corps. Le simple fait de séjourner dans un sous-sol mal aéré amène d'ailleurs bien des gens à se sentir lourds, fatigués ou oppressés à la poitrine.

Lorsque l'Humidité pénètre les Méridiens tendino-musculaires, qui sont les plus superficiels (voir Méridiens), elle bloque la circulation du Qi et provoque une sensation d'engourdissement. Si elle pénètre les articulations, celles-ci deviennent enflées et on ressent des douleurs sourdes. De plus, les os et les cartilages se déforment sous l'effet de l'Humidité. Enfin, beaucoup de pathologies rhumatoïdes, comme l'arthrite déformante et l'arthrose, sont liées à l'Humidité externe.

 

Nos parents nous disaient de ne pas garder nos pieds mouillés sous peine d'attraper une infection urinaire... Les parents chinois enseignent probablement la même chose à leurs enfants, car l'Humidité peut pénétrer par le Méridien des Reins - qui débute sous le pied et qui remonte jusqu'à la Vessie - et provoquer une sensation de lourdeur dans le bas ventre, l'impression de ne pas pouvoir vider complètement la Vessie, et des urines troubles.

L'Humidité interne

La transformation et la circulation des Liquides organiques sont gérées par la Rate/Pancréas. Si cette dernière est faible, la transformation des Liquides sera déficiente, et ils deviendront impurs, se transformant en Humidité interne. De plus, la circulation des Liquides étant affectée, ceux-ci s'accumuleront, provoquant des œdèmes et encore de l'Humidité interne. Les symptômes relatifs à la présence d'Humidité interne sont les mêmes que pour l'Humidité externe, mais leur apparition est plus lente.

Si l'Humidité interne stagne pendant un certain temps, elle pourra se condenser et se transformer en mucosités ou en glaires. Tandis que l'Humidité est invisible et ne peut être perçue qu'à travers les symptômes d'une maladie, les mucosités sont bien visibles et provoquent plus facilement des obstructions. Par exemple, si le Poumon est obstrué par des mucosités, on verra apparaître de la toux, des expectorations de glaires et des sensations d'oppression thoracique. Si elles atteignent les voies respiratoires supérieures, les mucosités peuvent se loger dans les sinus et causer des sinusites chroniques.

 (Références : Maciocia Giovanni. Les principes fondamentaux de la médecine chinoise.)

Publié le 11/03/2014 @ 20:08  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
La pluie  -  par Sylvie

La pluie, le froid s’installent confortablement…            Le soleil manque…c’est l’hiver !  

 

Avec l’hiver le retour des rhumes, grippes, autres infections hivernales.

Cette année prenez les devants en stimulant votre système immunitaire afin de mieux résister aux virus, bactéries.

Si l’infection est déjà là réagissez.

 

Ils existent un certain nombre de remèdes naturels, tel que :

  • la vitamine C ( l’acérola, consommez des fruits comme le kiwi),
  • l’échinacée,
  • la vitamine D stimule l’immunité, (bien présente dans les sardines, maquereaux, thon…)…
  • Les huiles essentielles de ravintsara, niaouli sont antibactériennes.
  • Huile de foie de requin , elle contient des antioxydants(vitamine D, A), des acides gras Omega 3, riche en alkylglycérols (AKG) . Ce sont des éthers lipidiques, présents chez l'homme dans les organes immunitaires (moelle osseuse, foie, rate...) et également dans le lait maternel. Les études montrent que ces molécules naturelles possèdent des actions stimulantes sur le système immunitaire et modulatrices des réactions inflammatoires
  • Argent colloïdal
  • Pépin de pamplemousse (antibiotique naturel)

 

  • N’oubliez de consommer en hiver des noix (amandes, noisettes, noix…) Délicieux et regorgent de nutriments.
  • La datte riche en vitamine C, B, A, elle contient 20 différents types d’acides aminés .

 

  • L’exercice régulier contribue à renforcer l’immunité.

 

  • Souvent à l’intérieur, C'est important de sortir pour s'oxygéner. Ça permet un meilleur fonctionnement de tout notre système: le sang circule et nourrit les organes, ce qui leur assure une plus grande force. On diminue aussi les tensions, l'anxiété et l'agressivité, et on augmente l'endurance et l'énergie .

 

  • Le stress empêche le système immunitaire de défendre notre corps efficacement...prenez un rendez-vous pour un bon massage .

                                                                                                                                                     

 

 

Publié le 11/03/2014 @ 20:06  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Rubriques
Derniers billets
20/07/2014 @ 15:58
La saison d'été ...
07/05/2014 @ 19:08
Une pause ...
Archives
12-2017 Janvier 2018 02-2018
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31